CHARME


Comme le hêtre, le charme a une écorce lisse faisant penser à la peau d’un pachyderme. Par contre, son tronc n’est pas cylindrique mais irrégulièrement cannelé. La bordure de sa feuille alterne est finement dentée (lisse chez le hêtre) avec des nervures très marquées qui, sèches, persistent longtemps sur l’arbre en hiver. Ses fruits en grappes sont enveloppés d’un cornet à trois pointes. Côtoyant généralement le hêtre et le chêne, le charme, plus petit, supporte parfaitement leur ombre et joue, en sylviculture, le rôle de corset pour les forcer à s’allonger.