CHENE SESSILE


Contrairement à son cousin aux glands pédonculés, ce chêne a des glands sans pédoncules assis directement sur le rameau (= sessiles). En glanant ses feuilles au sol, l’observateur perspicace notera qu’elles n’ont pas de lobes à leur base et sont munies d’un court pétiole, absent chez le chêne pédonculé. A moins de tomber sur des hybrides, rendant la différenciation de ses deux géants de la forêt une affaire de spécialiste. Autrefois, ils étaient favorisés pour engraisser les porcs, de leurs glands.