RONCE


Qui ne s’est pas pris dans un roncier ne connaît pas les redoutables épines recourbées défendant ses fourrés. Oiseaux, petits mammifères et gibier y trouvent un refuge bien protégé, des fruits délicieux, les mûres ou meurons noir bleu, et des feuilles dentées composées de trois à sept folioles, vertes même en hiver. Après les coupes de bois, le sol forestier est régulièrement envahi par la ronce qui forme des tapis plus ou moins denses.