PIC EPEICHE


Lorsqu’il ne chasse pas les insectes du bois et leurs larves en fouillant et en piquant troncs, branches et souches, le pic épeiche coince ses pommes de pin et noisettes dans ce que l’on nomme des «forges». Les crevasses de l’écorce lui servent d’étau pour marteler sur les coquilles et en extraire les graines.

A l'oeuvre tout en haut des grands pins sylvestres, il faut des jumelles pour distinguer son plumage bariolé. Mais on pensera immédiatement à lui en entendant de loin son tambourinage avec lequel il marque son territoire. Ses cris aigus, vigoureux et détachés résonnent toute l'année.