SITELLE TORCHEPOT


Contrairement aux pics qui utilisent leur queue comme appui, la sittelle torchepot se sert de ses longues griffes pour se déplacer et s’accrocher de travers contre les troncs. Son plumage bleu gris dessus, rose brun dessous, est marqué d’une bande noire prolongeant le bec et les yeux comme un masque. Elle squatte les anciennes cavités de pics dont elle réduit l’entrée avec un mortier de boue séchée.